Mozas/Delaunay entrent dans le Top Ten au général, Troté/Polato ont eu chaud !

SEALINE CROSS COUNTRY RALLY 2015

 

Jeudi 23 avril 2015

Quatrième étape : Sealine – Sealine

Liaison : 0,94 km – Spéciale : 406,78 km – Liaison : 4,32 km – Total : 412,04 km

 

Il ne restait que 25 voitures ce matin au départ situé tout à côté du bivouac du Sealine. La journée commençait par des dunes séparées par des pistes très rapides. Ensuite, comme chaque jour, les concurrents empruntaient les pistes empierrées sur lesquels Éric Mozas utilisa toutes les qualités du Polaris RZR 1000XT+30. À l’arrivée, le Français est 15e de la Spéciale et dans les 10 au général tandis que Stéphane Troté continue son petit bonhomme d’apprentissage du rallye raid !

ÉRIC MOZAS/SEBASTIEN DELAUNAY N°214 – 15es et 10es au général : « Au km4, j’ai freiné et tout s’est arrêté… C’était une coupure d’injection qui nous a fait perdre 20′ mais quand nous sommes repartis, nous avons attaqué. Dans les 30 km suivants, j’ai repris tous ceux qui m’avaient passé dans les dunes, quand nous étions arrêtés. Ensuite, j’ai pris un bon rythme et roulé normalement dans les cailloux. Les pneus gonflés comme il faut, le RZR garde un train d’enfer et c’est sur ce terrain que nous reprenons les T2. Par contre, aujourd’hui, il faisait plus chaud qu’à Abu Dhabi et pendant un moment, je ne me pas senti très bien. J’ai alors bu beaucoup et grâce aux sels que nous avons dans le camel bag, j’ai pu récupérer. »

STÉPHANE TROTÉ/JEAN-MICHEL POLATO N°240 – 21es et 18es au général : « Une autre nouvelle journée difficile mais durant laquelle j’ai beaucoup appris ! Le Rallye Tout Terrain est vraiment une école de la vie car tu penses savoir… et le terrain te rappelles très vite que tu ne sais pas ! À chaque jour suffit sa peine mais il est vrai que quand on est novice sur le terrain, il faut rester humble. Aujourd’hui, ce fut particulièrement dur car il a fait très chaud et que j’ai commencé la journée par un petit ensablement dans une cuvette. Ensuite, comme beaucoup d’autres autos, nous avons crevé… par trois fois, et nous avons donc dû utiliser les mèches pour réparer afin terminer la spéciale « sur des œufs » mais dans les temps ! À chaque fois que je crevais, j’avais une pensée pour mon ami Nico qui me prête son RZR et qui a, lui aussi, connu les affres du débutant. »

Demain, les concurrents prendront le départ pour une dernière boucle de 381,89 km qui arrivera au bivouac du Sealine où se déroulera le podium ainsi que la cérémonie de remise de prix.