MAO RUJIN RALLIE LA RIOJA LE PREMIER DES QUATRE POLARIS RZR XTREMEPLUS

DAKAR 2 016

13 janvier 2016

 

 

 

10e étape : Belen – La Rioja (Argentine)

Spéciale 278 km – Liaison : 485 km – Total : 763 km

 

Ce matin, le bivouac de Belen s’est réveillé sous un crachin digne du nord de l’Europe. Décidément, ce Dakar 2016 aura vécu toutes les sortes de conditions climatiques. À cause des violents orages qui sévissent depuis le début du Rallye, la Spéciale a été à nouveau raccourcie au km 244, les rios gonflés des eaux de la montagne étant infranchissables.

 

A 19h30′. Le seul équipage Xtremeplus à avoir terminé la 10e spéciale est le n°394 Mao Rujin/Ka Chun Yu qui arrive le premier au bivouac de La Rioja, très heureux d’avoir accompli cet exploit.

 

 

Mao Rujin/Ka Chun Yu n°394 (6h40’41) : « Ce fut une très bonne journée pour nous… toujours aussi chaude mais tout a bien marché. Hier, j’ai été contraint à me reposer sous un arbre tellement j’avais chaud. Aujourd’hui, nous avons crevé par deux fois et nous nous sommes perdus 7 km mais nous sommes là, les premiers du team Xtremeplus, c’est incroyable !

J’avais un excellent feeling dans les dunes, c’est vrai qu’en Chine nous en avons de très grandes et j’ai à rouler dans le sable. Donc cela ne me faisait pas peur et le RZR passe très bien même si le sable était très mou. Nous avons doublé beaucoup de voitures dans la spéciale et nous sommes 32es ! »

 

Les autres équipages ont connu quelques mésaventures mais ont tous rallié la Rioja un peu tard… pour mieux repartir dans cette 11e spéciale La Rioja – San Juan.

 

Eugenio Amos/Rafael Tornabell n°371 (52es en 8h32’15): « J’ai préféré assurer car l’étape était vraiment très dure. J’ai donc voulu économiser le moteur car il faisait très, très chaud et nous avions perdu de la puissance. Il fallait donc passer de crête en crête mais dans une cuvette, nous sommes restés plantés une bonne heure… »

 

Michele Cinotto/Maurizio Dominella n°389 (42es en 7h20’34) se sont arrêtés souvent pour laisser refroidir le moteur POLARIS RZR MAXXIS, les températures grimpant trop facilement au-dessus de la normale. L’équipage italien a également été obligé de changer la courroie.

 

L’équipage brésilien, Leandro Torres/Roldan Lourival n°367 a été longtemps bloqué sur la piste avec Marco Piana, à réparer la boîte cassée.