LE POLARIS RZR 1000XT + 30 MAXXIS 50e ET EN TÊTE DU T3 LIGHT À SALTA !

DAKAR 2 016

10 janvier 2016

 

Journée de repos : Salta (Argentine)

 

Le Dakar est revenu en Argentine pour une nouvelle semaine d’aventures. Hier, les camions d’assistance d’Xtremeplus se sont retrouvés bloqués à 250 km du bivouac par un rio gonflé par les pluies torrentielles descendues de la Cordillère qui avait détruit en partie un pont et sont arrivés au petit matin… Pour la journée de repos des pilotes et copilotes qui n’en est pas une pour les mécaniciens qui doivent refaire à neuf les quatre RZR arrivés à mi-course. Après avoir parcouru 5 330 km, soit 21 320 km au total pour les quatre voitures équipées de pneus MAXXIS LIBERTY, seulement quatre crevaisons sont à déplorer. Ces nouveaux pneus ont été spécialement fournis à l’équipe Xtremeplus pour le Dakar et seront bientôt dans le commerce !

 

Grâce à ces performances, le Polaris RZR 1000XT + 30 n°389 de Michele Cinotto/Maurizio Dominella n°389 est en 50e position au général et en tête du T3 Light. « En Bolivie, à part la poussière et les camions, nous n’avons connu aucun problème. En altitude, vu notre petit moteur, nous avions quelques difficultés à grimper mais dès que cela descendait, nous repassions tous ceux qui nous avaient doublés. Dans la partie de spéciale d’hier, que nous avions déjà faite à l’aller, nous avons repris au même endroit de la pluie et de la neige. J’espère que demain nous allons enfin voir les dunes ! »

 

À mi-course, Leandro Torres/Roldan Lourival n°367 pointent à la très belle 58e place au général provisoire suivis par Eugenio Amos/Rafael Tornabell n°371, 62es après un problème électrique dans la boucle de Uyuni et avoir roulé une belle spéciale hier pour revenir en Argentine.

 

L’équipage chinois Mao Rujin/Ka Chun Yu n°394 a quelques mésaventures est classé 73e. « Dans la boucle, nous avons eu un accident : dans une chicane, nous sommes tombés dans un trou et nous avons cassé la roue avant droite. Ka Chun a commencé à démonter mais nous avons dû attendre que Marco (Piana) arrive pour nous donner les pièces. Nous avons donc perdu 2 heures à réparer mais nous avons pu repartir et sur le Salar d’Uyuni, nous avons trouvé cela tellement beau que nous nous sommes arrêtés pour prendre des photos ! Il faisait froid et il y avait du vent mais j’ai vraiment aimé, cette course est vraiment très amusante ! Dans l’étape d’hier, nous avons bien roulé la première partie et doubler 12 voitures mais dans la neutralisation, nous avons absolument voulu aller chercher un Waypoint qui était dans la rivière… et dans la rivière, il y avait beaucoup d’eau car il pleuvait abondamment. Heureusement que Marco était à nouveau là pour nous tirer de ce mauvais pas… J’ai bien cru que nous allions revenir avec des poissons tant il y avait d’eau dans la voiture ! Malheureusement, nous avons dû changer le variateur. Dans la deuxième partie de spéciale, nous étions trempés et il faisait très froid… Nous avons alors roulé plus tranquillement. Mais nous voilà, à mi-course, nous sommes à Salta ! »

 

Demain, le Dakar repart cap au sud vers Belem et la perspective de rouler dans les dunes de Fiambala.